Comment … ?

Certains écrivent pour eux-mêmes, pour mettre sur le papier les histoires qu’ils ont en tête et donner vie à leurs personnages. Certains le font pour les partager, pour que d’autres les lisent et les découvrent. Certains font ça pour la gloire, d’autres s’en moque. Il y en a qui se lancent des défis, et je suis la première à en faire partie sur ce blog. Et puis il y a ceux qui y voient une échappatoire, une solution, un exutoire.

J’ai été il y a quelques semaines envahie d’une rage et d’une rancœur telle que je n’arrivais pas à me la sortir de l’esprit. Accumulée pendant des mois, elle menaçait d’exploser à chaque instant, elle me pourrissait la vie, monopolisait mes idées, m’empêchait de regarder devant et d’avancer. Alors j’ai trouvé refuge dans l’écriture le temps d’un texte : Comment … ?

Cela m’a apaisé, réellement, je l’ai mis en ligne, puis je l’ai retiré. C’est que ça peut vite devenir sujet à polémique, quand d’autres personnes sont présentées et que la subtilité est absente. J’ai cru que cela m’avait soulagée, j’ai même laissé de côté l’idée d’écrire la suite. Car je voulais écrire une suite, quand j’aurais trouvé moi-même la réponse à la question : comment pardonner quand son cœur s’y refuse ? Comment oublier quand son cœur saigne de rage et de rancœur et que le monde s’en moque, que le monde continue d’avancer ?

Je croyais que l’acte d’écrire ce texte avait tout extériorisé et que j’étais guérie. Mais ce sont des émotions sournoises. Je n’ai pas trouvé la réponse à ma question, et elles me sont revenues de plein fouet à la figure, plus noires et puissantes que jamais. Aujourd’hui, je remets ce texte en ligne, parce que je crois que ça fait partie de ma « thérapie » d’accepter que mon ressenti soit « accessible ».  Je me refuse à en parler de vive voix, à rendre des comptes, à rentrer dans des débats interminables pour savoir qui a eu raison, je m’en moque, je n’y vois aucun intérêt. Mais mettre ce texte en ligne, c’est la possibilité d’exprimer un ressenti. Simplement. Car finalement, cette histoire n’a aucune importance pour le monde.

Flattr this!