Flattr, calligraphie et préparation aux camps

Me revoilà déjà avec quelques (brèves) nouvelles !

flattr2

Tout d’abord, je viens de m’inscrire à Flattr, et vous trouverez désormais le bouton correspondant à la fin de chacun de mes articles/textes/pages ! Flattr, c’est un système qui permet de devenir mécène des artistes que vous aimez et appréciez, à votre échelle, avec vos moyens. En résumé, lorsque vous vous inscrivez, vous pouvez déterminer un montant qui sera versé chaque mois automatiquement dans votre porte-monnaie Flattr. C’est vous qui choisissez, ça ne changera pas sans que vous y touchiez ! Ensuite, et bien lorsque vous voyez une oeuvre qui vous plaît, vous pouvez lui offrir un Flattr (un peu comme les Like de Facebook). A la fin du mois, le montant de votre porte-monnaie est réparti équitablement entre les artistes auxquels vous avez offert un Flattr ! La société prélève 10 % de commission, ce que je trouve raisonnable pour faire tourner la plateforme, qui propose un réel intérêt.

En ce qui me concerne, le but de m’inscrire sur Flattr n’est pas d’espérer en vivre, loin de là, j’ai déjà une activité professionnelle où je m’épanouis pleinement. Néanmoins, j’ai décidé de donner mon maximum cette année et de parvenir à atteindre un certain nombre d’objectifs (finir un recueil de nouvelles, écrire 365 drabbles, finir Projet 2 pour le soumettre à l’édition, commencer à me faire reconnaître…). Tout cela a et aura un coût, minime à mon échelle, mais tout de même (encre, papiers, enveloppes, frais postaux…), et peut-être que le système de Flattr peut me donner un mini coup de pouce !

Et personnellement, dès le mois prochain, je mettrai une petite somme sur mon propre porte-monnaie pour pouvoir soutenir, à mon échelle, les artistes dont j’apprécie le travail !

Dans un registre différent, j’ai eu l’immense bonheur de participer hier à mon premier cours de calligraphie. Cela faisait des années que cela m’attirait sans que je me penche vraiment sur la question, c’est chose faite grâce à une très bonne amie ! J’ai maintenant mon cahier de travail, et je ne me lasse pas de regarder la première page, le début d’un long apprentissage passionnant !

calligraphie

Et dernière chose : aujourd’hui, c’est décidé, je m’aménage dans mon atelier mon coin « écriture intensive » en guise de préparation aux camps qui approchent !

FacebookTwitterGoogle+Google GmailBufferPocketPinterestOutlook.comPrintWordPress

Flattr this!

No Comments

Post a Comment