Ce que je veux écrire maintenant : introduction

juin 22, 2020

Ce que je veux écrire maintenant : introduction

juin 22, 2020

Articles de la même série

Introduction

Cela fait plusieurs mois déjà maintenant que j’ai découvert le hopepunk et le solarpunk, et que je parle de l’intérêt et de l’importance de raconter de jolies histoires.

Vous trouverez à la fin de cette courte introduction le lien vers le contenu que j’ai déjà créé à ce sujet, plus d’autres ressources.

Mais pour résumer un peu...

Le solarpunk et le hopepunk sont des courants artistiques qui mettent en valeur l’espoir plutôt que le pessimisme.

Et cet espoir qui est mis en valeur, c’est de l’espoir pour l’avenir aussi bien que pour l’humanité.

De son côté, le solarpunk raconte une relation plus saine à la nature, plus apaisée ; le hopepunk quant à lui remet en avant des valeurs primordiales comme la gentillesse, la compassion, la bienveillance… Et surtout, le hopepunk part du principe que ces valeurs et qualités sont de véritables sources de force.

Saroumane pense que seul un grand pouvoir peut tenir le mal en échec. Mais j'ai découvert tout autre chose. J'ai découvert que ce sont les petites choses, les gestes quotidiens des gens ordinaires qui tiennent les ténèbres à distance. Les actes tout simple de bonté et d'amour. Pourquoi Bilbon Sacquet ? Peut-être parce que j'ai peur, et qu'il me donne du courage.​

Gandalf le Gris
Tweet this

Le rôle de la littérature dans le monde réel

De plus en plus, je pense que la littérature a un rôle à jouer dans la façon dont le monde se construit. Le réel influence l’imaginaire, mais l’inverse est vrai également.

Avec des histoires, on peut amener les gens à changer d’idées sur des valeurs, sur des forces, sur la façon de résoudre des conflits, de voir le monde. Et je pense que chercher volontairement à s’inscrire dans ces deux courants (il en existe peut-être d’autres) est une bonne piste, un bon début. C’est en tout cas ce que j’ai envie de faire. 

J’ai d’ailleurs commencé sans vraiment le savoir avec L’Ingénieur de Noël, j’ai continué avec L’Éveil de l’Ombre, dans une certaine mesure.

Et j’ai envie de poursuive encore.

Une nouvelle façon de construire mes histoires

C’est comme une nouvelle étape, des pistes de réflexion que j’ajoute maintenant à la conception de mes histoires.

Avant, je créais avec soin les personnages et la trame, toute ma réflexion était concentrée là-dessus, avec toutes les questions et problématiques que cela soulève (notamment avec la notion de conflits et d’enjeux). Et puis je commençais à écrire.

Maintenant, lors de cette phase de travail préparatoire, j’essaie aussi de ne plus créer “par réflexe” en réaction à ce que je connais déjà, mais de réfléchir chaque chose.

Je n’ai pas réussi à solutionner tout ce qui me travaille, je tâtonne encore. Pour beaucoup de points, cela consiste à trouver de nouvelles façons de tourner les conflits et de les résoudre, de construire les personnages, etc.

Ce n’est pas évident, cela demande de chercher et trouver des tropes différents, ou à chercher comment tourner autrement ceux qui sont vus et revus.

Et puis c’est une prise de risque car ça ne correspond pas à ce que les gens ont l’habitude de trouver dans une histoire. Mais pour mieux expliquer cela, je reprendrai chacune de ces pistes de réflexion plus en détails dans les prochains articles, puis je ferai un article synthétique de toutes les conclusions et réflexions que cela a amené.

Et je vais beaucoup utiliser La Dernière Guerre pour illustrer mon propos. On se retrouve donc bientôt pour continuer à parler de tout ça ! :)

D’ici là, belles journées à vous !

Ressources

2 Commentaires

  • Joséphine juin 22, 2020 at 1:15

    Merci pour cet article et ces références à explorer.
    Tu me montres que j’écris du hopepunk que j’ai envie d’appeler du amberpunk, mais ça s’est une autre histoire (qui est en phase de réécriture/correction).
    Au plaisir de te lire ici ou ailleurs

    • KirkimaLatross juin 23, 2020 at 7:31

      De rien ! 😀 Du coup coup, tu m’intrigues avec le amberpunk ! Qu’est-ce que tu appelles comme ça ?

    Laisse un commentaire

    ×